Christophe Willem - The Forum - Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

[29/11/2018] Chalon sur Saône - Salle Marcel Sembat

 
Post new topic   Reply to topic    Christophe Willem - The Forum - Forum Index -> | CHRISTOPHE WILLEM - ALBUMS, SINGLES & DVD l -> "RIO" -> Tournée
Previous topic :: Next topic  
Author Message
moamoa
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 07 Oct 2006
Posts: 87,792
Age: 60
Localisation: ben ici voyons...quelle question.....
Sexe: Fille
PostPosted: 23/10/2018 08:07:06    Post subject: [29/11/2018] Chalon sur Saône - Salle Marcel Sembat Reply with quote

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2018/10/22/40173/que-c…


Que ce soit à Rio, ou à Chalon le 29 novembre, qu'importe le flacon pour Christophe Willem, pourvu qu'il y ait l'ivresse des sens !



Pour le chanteur dont la pureté de la voix est une invitation au voyage, il y a un avant, et un après « Nouvelle Star », moment-clé de sa carrière qui l’aura propulsé sous les lumières des projecteurs. Le jeudi 29 novembre prochain chantera-t-il en la salle Marcel-Sembat de Chalon-sur-Saône, le swing agrippé aux cordes vocales. Interview pour info-chalon.com .


Douze ans après son intronisation, ce sont cinq albums (« Inventaire » en 2007, « Caféine » en 2009, « Prismophonic » en 2011, « Paraît-il » en 2014, et enfin « Rio » en 2017), tombés dans les bacs avec une régularité de métronome, qui ont forgé sa crédibilité artistique.

Aviez-vous un jour imaginé le glorieux cheminement qui a été le vôtre depuis votre victoire à « Nouvelle Star » ?
« Oh là, non, franchement, jamais, parce que je me suis toujours laissé porter en fait par tout ce qui m’est arrivé depuis 2006 maintenant. Je profite pleinement de la chance qui est la mienne et de l’instant que je vis à chaque moment, car il y a du travail, mais aussi de la chance. »

Auteur-compositeur-interprète, laquelle de ces disciplines l’emporte sur les autres ?
«Oh là là, je dirais quand même interprète, en tout cas pour l’instant. J’ai beaucoup de plaisir également à composer et à écrire. A écrire, de plus en plus, puisque composer je le faisais déjà un peu avant. Sur cet album j’ai beaucoup écrit, mais interpréter c’est quand même utiliser sa voix comme un instrument, il y a une grande liberté. »

Cinq albums à l’heure actuelle, dont Rio le petit dernier. Sa teneur a –t-elle coulé de source ?
« Pas forcément, j’avais commencé par travailler sur la musique avant de travailler sur les textes, et c’est quand je me suis rendu à Rio pour les Jeux Olympiques, où j’ai chanté pour le Club France. J’ai découvert cette ville et cette espèce de lâcher prise qui est très présent là-bas, qui m’a beaucoup inspiré. L’évidence n’était pas présente au tout début, c’est venu petit à petit en réalité.»

L’accueil du public a-t-il été à la hauteur de vos espérances ?
«Oui, le public a toujours été présent, fidèle. C’est vrai qu’aujourd’hui la présence du public se ressent beaucoup plus en concert. C’est vraiment sur scène qu’un album prend vie et que le partage se fait avec le public. Je suis ravi en tout cas, et les retours sur l’album ont été très bons de sa part. »

Qu’est-il primordial de faire passer dans une chanson ?
« Je pense que c’est la possibilité pour l’auditeur de faire en sorte que cette chanson devienne la sienne. »

Dans quelle mesure le public peut-il être une variable d’ajustement ?
« C’est surtout sur le poids des mots. En live, sur scène en concert, on se rend compte de l’impact des mots, et souvent quand on écoute un album on est plus dans l’esthétisme des mots. Quand on les vit, quand on les chante, les chansons, et qu’on a la réaction du public en face, on a vraiment le sens et le poids des mots qui ont été utilisés dans une chanson. Ce n’est pas vraiment une variable qui va faire changer entre guillemets la chanson, mais elle donne un sens autrement plus fort à la chanson. »

A quoi ressemblera votre tour de chant le jeudi 29 novembre à Chalon ?
« Il y aura l’album Rio en fil conducteur pendant le concert, mais en même temps c’est aussi et surtout un point de rendez-vous avec le public ; c’est un moment de revivre aussi ensemble ce qui a marqué un peu tout ce chemin avec beaucoup de clins d’œil aux anciennes chansons, même à certaines chansons de » Nouvelle Star ». »

Chanter, est-ce le plus beau métier du Monde ?
« C’est un des plus beaux métiers du Monde, me semble-t-il. En tout cas, un métier qui est magnifique, c’est de divertir. Avant, il y avait quelque chose un peu de saltimbanque, c’était quelque chose qui n’était pas pris au sérieux, alors qu’aujourd’hui, avec le contexte actuel, divertir les gens, c’est quelque chose d’assez magique. »

Etes-vous un chanteur comblé, ou que vous manque-t-il ?
« Je suis comblé, vraiment comblé. J’ai la liberté de faire ce qui me plaît, et d’avoir le public qui reçoit pleinement ce que je veux faire, donc c’est plutôt magique. »
_________________

L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines.
L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir .( Henri Groues)
Following members like this message:
marie53 (23/10/18), KATZEN (26/12/18)
Back to top
Publicité

PostPosted: 23/10/2018 08:07:06    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
moamoa
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 07 Oct 2006
Posts: 87,792
Age: 60
Localisation: ben ici voyons...quelle question.....
Sexe: Fille
PostPosted: 30/11/2018 18:56:03    Post subject: [29/11/2018] Chalon sur Saône - Salle Marcel Sembat Reply with quote

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2018/11/30/40920/le-tr…

Le très christique Christophe Willem a envoûté les Chalonnais, à grand renfort de magnétisme



Pour sa cour, il était impatiemment attendu comme le Messie ce jeudi soir à Chalon-sur-Saône, en une salle Marcel-Sembat transformée en chaudron, même si la jauge, doux euphémisme, n’a pas été atteinte. Pour sûr, Christophe Willem n’ pas déçu ses plus fervents partisans et les autres, n’ayant en tête qu’une seule préoccupation : s’immerger dans le climat ambiant en respectant à la lettre les fondamentaux d’une entreprise vouée à la libération du corps et de l’esprit. La fête à tout prix. La fête, atout pris, deux heures durant, à l’occasion de la tournée « Rio ».

Marvin Dupré pour ouvrir le chemin du succès

Le public a de prime abord été plongé dans le grand bain de l’enivrement par Marvin Dupré, celui-là même qui a participé en 2017 aux auditions à l’aveugle de l’émission télévisée « The Voice », et qui précède Christophe sur l’ensemble de la tournée. Sa prestation n’a pas été piquée des vers, et sa voix chaude, ses mots empreints de bon sens incitant à se mettre en position réfléchie, appliqués à son EP « Au plus près », seront allés bien au-delà d’une simple entrée en matière et du largage des amarres.

Une ambiance survoltée

Lorsque vint Christophe Willem, à l’incomparable tessiture multidimensionnelle, chacun savait à quoi il s’exposait. A une aventure en bonne et due forme dont on ressort indemne, après toutefois avoir vidé le carburant de son réservoir. Car l’artiste, généreux, se démène souvent comme un beau diable, joint le geste à la parole, fait en sorte de cristalliser l’attention pour emmener ses ouailles vers un ailleurs peuplé de scènes parlantes où il suffit de remettre les compteurs à zéro pour que jouissance mentale s’ensuive. L’humour n’est par ailleurs pas la moindre de ses qualités lorsqu’il l’invite, le chanteur se montrant aussi ému aux larmes quand il annonce le décès d’une « vraie » personne rencontrée au Brésil au moment de la confection de son album « Rio », lui dédiant le concert. Coudoyé par ses musiciens (au clavier, à la guitare, à la basse, et à la batterie), « La Tortue », également auteur-compositeur, a inondé la scène de résonances électro pop, de groove, de soul…en fonction des terrains abordés. Le triomphateur de « Nouvelle Star » en 2006 a priorisé son 5ème album studio, « Rio », sorti en 2017. A l’image des titres « Copacabana » ou « Madame ». Il a puisé dans son patrimoine, remettant par exemple sur leurs jambes « Lovni », «L’été en hiver », ou « Le chagrin », de l’album « Paraît-il ». L’album « Inventaire »a également été revisité, avec « Quelle chance ». Sans oublier l’inoubliable « Double je », descriptif bien évidemment non exhaustif. Il y avait dans sa manière d’être un je-ne-sais-quoi d’insondable et de contagieux appartenant à la musique rythmique, ainsi qu’aux textes, prêts à enflammer par leurs envolées lyriques qui caressent la noblesse de l’âme. De la belle ouvrage qui est allée droit au cœur des adulateurs en particulier, lesquels, debout, l’ont soutenu autant que faire se peut, en dansant le cas échéant.
Michel Poiriault
poiriault.michel@wanadoo.fr


+ nombreuses photos
_________________

L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines.
L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir .( Henri Groues)
Following members like this message:
mamily (01/12/18), marie53 (02/12/18), McM (06/12/18), KATZEN (26/12/18)
Back to top
moamoa
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 07 Oct 2006
Posts: 87,792
Age: 60
Localisation: ben ici voyons...quelle question.....
Sexe: Fille
PostPosted: 30/11/2018 20:31:05    Post subject: [29/11/2018] Chalon sur Saône - Salle Marcel Sembat Reply with quote


_________________

L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines.
L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir .( Henri Groues)
Following members like this message:
mamily (01/12/18), marie53 (02/12/18), McM (06/12/18)
Back to top
Contenu Sponsorisé

PostPosted: 19/10/2019 06:46:56    Post subject: [29/11/2018] Chalon sur Saône - Salle Marcel Sembat

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Christophe Willem - The Forum - Forum Index -> | CHRISTOPHE WILLEM - ALBUMS, SINGLES & DVD l -> "RIO" -> Tournée All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to: